Né en 1975, Hirano Keiichirō publie son premier roman Nisshoku (l’éclipse solaire) en 1998 alors qu’il est encore étudiant à l’université de Kyoto ; il est récompensé par le prix Akutagawa l’année suivante.

En 2005, il passe une année à Paris dans le cadre d’un programme d’échanges culturels. Ses derniers ouvrages incluent Kekkai (la rupture du barrage, 2008), Don (L’aube, 2009) et un roman à épisodes intitulé Kuhaku o mitashinasai (Remplir le Vide). Il a également participé à un ouvrage photographique, Impressions du Japon.